Reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle : choisir la nouveauté ou la sécurité?

La reconversion professionnelle est encensée par une envie de changement professionnel ou géographique ou bien par le besoin d’un contexte et de paramètres différents. 

Le choix de ce mouvement est en constante progression. La reconversion professionnelle est toujours plébiscitée par plus de 9 Français sur 10 et ils sont de plus en plus nombreux à passer à l’acte. C’est ce que révèle la 2e étude sur la reconversion professionnelle menée par AEF info en 2019.

Les déclencheurs de la reconversion professionnelle sont nombreux

Dans un premier temps et de façon très sérieuse, il est important de se reconvertir professionnellement avant de subir un burn out. Le stress est annonciateur d’un besoin urgent de transformation professionnelle.

La notion de burn out a été définie pour la première fois dans les années 70 pour décrire l’épuisement au travail des professionnels soignants et d’aides (proximité, accompagnants médico social etc..). Il fut ensuite appliqué à l’ensemble des syndromes d’épuisement professionnel, quelle que soit la profession.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un adulte sur quatre fera un burn out au cours de sa vie. L’OMS a récemment inclus le burn out dans sa Classification internationale des maladies, le décrivant comme un phénomène lié au travail. Concrètement, cet état se définit par une diminution de l’engagement au travail, avec un détachement avéré de tout ce qui touche au métier ayant pour conséquence un fossé entre le salarié et son poste de travail.

Maintenant que vous connaissez l’alerte indispensable pour ne pas sombrer dans un état inquiétant, voici d’autres déclencheurs :

La reconversion professionnelle à quarante ans ou celle à cinquante ans sont des phénomènes fréquents. Les personnes ont envie de se révéler pleinement et très souvent de concrétiser leurs talents dans une dynamique particulière. Elles ont envie de partager leur savoir et leur expérience au plus grand nombre. Il n’est pas rare qu’elles puissent monétiser leurs connaissances par le biais de l’entrepreneuriat. Le manque de reconnaissance dans les différents piliers (salaire, ascension, mutation…) suscite des décisions tranchées.

Certains salariés tendent à plus d’apprentissages, à l’acquisition de nouvelles compétences qui ne peuvent être dispensées là où ils oeuvrent. L’impossibilité de s’épanouir, le manque d’évolution amène résolument ces derniers à l’ennui. C’est un effet domino très fréquent qui cause de nombreuses remises en question.

L’augmentation de salaire peut aussi amorcer une envie de changement d’activités. L’équilibre vie privée et vie professionnelle est un moteur prépondérant pour le passage à l’acte.

Je veux vivre ma vie !

C’est l’élan du coeur. C’est le résumé du désir de ce changement, ce bouleversement qui arrive le plus souvent avec un ras le bol général.

L’essentiel, c’est le plein pouvoir : celui du choix, celui de la réussite, du nom que vous donnez à votre reconversion professionnelle. Et cela passe par l’option de la transition pour le mieux-être en adéquation avec ce que vous désirez profondément.

Vous pouvez opter pour une prise en charge si vous êtes salarié et vous renseigner auprès des organismes compétents. Ce peut être un point de départ tel que le préconise Pôle Emploi, par exemple par le biais du Bilan de compétences.

Néanmoins, personnellement, je pense que l’ikigai reste le tremplin de votre devenir avec cette recherche adulte/passion et des signes très forts pour une aide de proximité -enfin- fiable. Ce qui n’empêche aucunement l’accompagnement administratif.

L’étymologie du mot Ikigai signifie littéralement “Votre raison de vous lever du lit le matin”, votre raison d’être en somme. Le mot “Ikigai” est la combinaison de ‘iki’ qui signifie vie ou vivre, et du mot ‘kai’ qui désigne une valeur, effet, résultat ou utilité – [vu sur PenserChanger].

Se lever avec entrain et oeuvrer au quotidien avec passion, c’est aussi effectuer de nombreuses heures de la journée à construire. 

N’est-il pas un test hyper puissant pour votre reconversion professionnelle ?

Lorsque vous souhaitez vous reconvertir professionnellement, il est possible que vous ayez un objectif défini et que vous sachiez dans quelle direction aller, quoi faire et comment le faire. Dans le cas contraire, vous devrez faire des recherches sur vos aspirations réelles, vos envies puis sur les possibilités du « marché financier ».

Ce qu’il devient raisonnable d’effectuer également, c’est d’envisager une transposition digitale de votre métier pour pallier à certains risques connus désormais. C’est intéressant d’y penser.

Quelle approche : Nouveauté ou sécurité ?

Je vais répondre avec une autre question en vous demandant sincèrement : « Avec ce que nous venons de vivre ces dernières années, pouvons-nous toujours espérer de la sécurité ? »

Très concrètement, en France, le CDI (contrat à durée indéterminé) n’a plus le même impact. Les CDD (contrat à durée déterminé) sont aussi plausibles. En fait, peu importe le contrat usité, aucune entreprise ne peut assurer de sécurité aujourd’hui.

Dans le même temps, la crise, la pandémie, l’après pandémie viennent de déterminer un potentiel économique important, celui de l’univers d’Internet, de la transition digitale. Et il semble que seuls les grandes entreprises et les entrepreneurs curieux et ambitieux l’aient compris.

Internet n’est plus une option, c’est une promesse.

C’est pour cela qu’aujourd’hui plus que jamais vous pouvez choisir un métier qui vous plait, qui vous fait vibrer, qui vous donne envie de vous lever le matin, qui permet de vous accomplir et de contribuer à quelque chose de meilleur, de plus beau.

Et si vous êtes créatif, lâchez-vous ! Donnez-vous le droit d’être heureux, osez la nouveauté, l’autrement, parce que c’est vous tout simplement. C’est aussi une partie importante de la définition “de l’indifférence à la reconnaissance”.

En conclusion, en mêlant mon avis personnel et celui des professionnels : rêvez grand, accomplissez ce pour quoi vous êtes fait, donnez vous cette merveilleuse chance d’être heureux. Faites l’exercice de l’Ikigai et si vous le désirez, entreprenez et digitalisez votre ambition !

Je serai ravie de lire vos témoignages si vous avez vécu de tels faits ou si vous pensez actuellement à une reconversion professionnelle. Et si vous le voulez, prenez rendez-vous sur mon agenda en ligne pour un échange innovant !

Muriel, pour votre succès

%d blogueurs aiment cette page :